Super Maman – Chap.2 : «  »Un temps pour tous »

10-sept-2013 par

Super Maman – Chap.2 : «  »Un temps pour tous »

Salem, bonjour,

Le dernier billet de « Super Maman« , nous a fait découvrir la discipline positive. Nous avons pu faire un petit bilan de notre mode d‘éducation.

 Aujourd’hui nous allons, Inshallah, rentrer dans le vif du sujet et apprendre comment mettre en pratique la discipline positive chez nous.

Commençons d’abord  par  jouer à un petit jeu. Glissons-nous un court instant dans la peau de Miss météo et essayons d’imaginer à quoi ressemblerait la carte du temps dans notre maison, je m’explique, demandez-vous:

«Quel temps fait-il chez moi?»

- Fait-il beau ? Ciel dégagé, journée ensoleillée, et températures douces

Traduction => mes enfants sont de vrais amours, ils font des puzzles, ont fini leur devoirs, ont mangé leurs légumes. Bref vous voyez le tableau Mashallah.

- Où y aurait-il de légères  intempéries? Ciel nuageux, températures en dessous des normales saisonnières, le mistral souffle et il y a un  risque de perturbations orageuses:

Traduction =>  les enfants ont pris un malin plaisir à tout me faire répéter au moins deux fois, ils ont râlé pour faire leur devoirs, râler pour finir leurs assiettes, n’ont pas cessé les chamailleries et la punition leur pend au nez.

- Ou alors est-ce que c’est plutôt « Comme un ouragan qui soufflait sur moi, le vent à tout emporte……» ? Traverseriez-vous l’anticyclone des Açores?

En résumé : vous avez épuisé votre stock de punitions légales, vous êtes à deux doigts d’aller acheter du gaz lacrymogène, car c’est comme si vos chers petits avaient décidé de renverser le pouvoir en place.

Bon, maintenant que la situation a été évalué, ne pensez-vous pas qu’il serait intéressant de s’interroger sur les raisons de ces  « variations climatiques» ?

En effet,  pourquoi à certains moments nos enfants sont-ils mimis tout plein et à d’autres, ils se transforment en vraies petites terreurs?

Bien sûr, vous imaginez bien qu’il n’y a pas une seule réponse à cette question.

Parmi les nombreuses raisons qui peuvent causer ce type de changements comportementaux, nous allons aujourd’hui nous pencher sur un problème bien particulier, celui-ci n’est autre que, le manque de temps que nous passons avec nos enfants.

En effet très souvent les enfants se comportent «mal» dans le seul but d’attirer l’attention de leurs parents. Donc leur accorder du temps peut non seulement avoir un effet extrêmement bénéfique sur leur développement personnel, mais aussi transformer complètement votre vie de famille au quotidien.

J’entends d’ici certaines  d’entre vous s’exclamer fougueusement:

«Oui ! Oui…. On ne va pas me faire gober ca à moi, je passe mes journées avec mes enfants.

Quand je mange ils sont là, quand je range ils sont là, quand je dors ils sont là, quand je sors ils sont là, et même lorsque j’arrive à les semer et que  je m’enferme 10 minutes dans la salle de bain pour respirer, et bien vous l’aurez deviné ils me retrouvent, s’allongent par terre, glissent leurs doigts sous la porte en s’écriant:

’’ MAMAN ! T’ES-LA ?! TU FAIS QUOI?! TU PRENDS UN BAIN?!TU PRENDS UNE DOUCHE?! T’AS PRESQUE FINI? ALLEZ VIIIITE!!! POURQUOI TU FERMES LA PORTE D’ABORD ?!»

 76763911

N’ayez crainte mes sœurs je comprends votre confusion, mais il ne faut surtout pas confondre deux notions bien distinctes, et oui il existe une différence très importante entre passer du temps avec ses enfants et passer du «BON» temps avec ses enfants.

Ce que j’entends par «bon temps», c’est du temps de qualités que chaque parent partage avec chacun de ses enfants de manière individuelle.

Vous l’aurez compris il ne suffit pas juste d’être physiquement présente, il faut assigner à chaque enfant un moment seul avec un parent, moment durant lequel vous serez  investie de tout votre être, c’est-ce que j’appelle « le triple C» ; corps, cerveau, cœur.

Corps, celui-ci est simple; c’est être physiquement présent.

Cerveau, ce qui veut dire que vous n’êtes pas juste là, les yeux rivés sur l’écran de votre téléphone, ou en train de faire du repassage. Votre esprit est totalement dédié à ce moment avec votre enfant, vous l’écoutez, vous le regardez, vous participez à la discussion, a l’activité. Il est votre seul focus.

Cœur, ce qui veut dire que vous allez essayer d’avoir une écoute active de votre enfant.

Vous prenez en compte ses sentiments, vous n’ignorez pas ses émotions, vous comprenez ses peurs, l’encouragez dans ses faiblesses, vous ne jugez pas ses erreurs.

Vous êtes totalement connectée  avec votre enfant en faisant preuve de compréhension et de compassion, de sorte qu’il puisse se confier à vous.

Essayer «le triple C» c’est l’adopter, en effet en mettant cette technique en pratique, vous allez assez vite vous rendre compte que très souvent lorsque l’on pense être présente pour nos enfants, nous ne sommes en réalité pas complètement disponibles.

Ceci est souvent la cause de ses petites habitudes agaçantes que nos enfants n’arrivent pas à changer.

Comme par exemple crier quand ils nous parlent, répéter une question ou une histoire plusieurs fois de suite, parler ‘’comme un bébé’’, taper dans une chaise, une porte, ou autre en parlant. Ces comportements ne sont en fait que des moyens de réclamer de l’attention. D’autre enfants vont quand à eux afficher un manque d’intérêt à notre attention, cela se traduit souvent par sept mots récurrents « Rien, Du, Tout, Je, Sais, Pas, Normal».

Pour vous donner une petite idée ça donne à peu près ca:

- Maman: « Qu’as-tu fais à l’école aujourd’hui’?»

- Enfant: « Rien du tout»

- Maman: « On peut faire un pique nique ce midi inshallah où tu préfères qu’on fasse des pizzas?»

- Enfant: « Je sais pas…..»

- Maman: « Alors c’était bien le goûter avec les copains ?»

 - Enfant: « Normal ….»

Vous allez aussi réaliser qu’en plus d’être peu attentive, nous forçons involontairement nos enfants à se partager le peu d’attention accordée.

Ceci va souvent se ressentir dans les rapports que nos enfants entretiennent entre eux, et se traduire essentiellement  par de la jalousie, des chamailleries, des disputes, de l’agressivité, des enfants possessifs, qui ne partagent pas, et qui ont du mal à jouer ensemble.

Mais pourquoi le manque d’attention provoque-t-il de telles réactions? Me direz-vous.

Il faut savoir que nous sommes tous programmés  pour vivre en société, et pour ce faire nous avons besoin de sentir que les personnes qui nous entourent sont attentives à nos envies, nos sentiments et qu’ils nous témoignent leur appréciation.

Dans le cas des enfants ce besoin d’attention est comme une sorte de panier qu’il faut impérativement remplir au quotidien.

Ce panier ne pouvant rester vide, s’il n’est pas rempli chaque jour sans exception, d’attention positive, l’enfant en viendra à le remplir d’attention négative.

Donc en passant du « bon temps» avec nos enfants, en prenant bien soin d’appliquer «Le triple C», nous allons non seulement permettre de diminuer certains mauvais comportements, mais également tisser et renforcer le lien émotionnel  qui nous lie à nos petits, ce qui est l’un des facteurs principaux dans la construction de l’amour propre, et de la confiance en soi.

En effet l’enfant ne va plus avoir l’impression qu’il doit se battre pour attirer votre attention, il va se sentir important à vos yeux et rien n’est plus important.

 Voilà pour la première partie de ce sujet dédié à l’importance de passer du temps avec nos enfants, dans la seconde partie inshallah,  je partagerais avec vous des conseils pour organiser ces petits moments précieux avec nos marmottes.

Vivement le prochain billet!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !
468 ad

5 Commentaires

  1. Oumm

    Je suis fan hihi vivement le prochain , je suis juste en train sème demander ou caser ce temps;
    Entre bb ,mes études,mes cours d’arabe , mon taf , et la maison ( repas menage+) waouh

  2. oumnoussayba

    salamalekoum,

    super j’aime beaucoup ces billets mashallah……..je vais essayer d’appliquer inchallah………….

  3. slmalikom

    article très interessant et qui tombe a pic!!! maman de trois enfants (de 5 et 3ans)je me dis au quotidien ke je ne passe pas assez de moment privilégié avc chacun d’eux…

  4. As-Salam’alykoum

    Excellent ! baraka Allah ou fik pour cet article oukhti ^^

  5. Salam aleikoum
    Jazak Allah kheir oukhty pour ce très beau billet, oui il est essentiel de consacrer du temps, du vrai, constructif, à nos enfants pour qu’ils ne se sentent jamais laissés de côté
    Puisse Allah nous aider à être de bons parents

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>